Festival  cinéma et ruralité de La Biolle

Cinéma

Festival cinéma et ruralité de La Biolle

Mercredi 06 nov au Lundi 11 nov 2019

Tous les événements et sorties

Cinéma et ruralitéÀ l’affiche de la 35ème édition, de belles rencontres avec des femmes de la campagne d’ici ou d’ailleurs, avec de formidables combattantes d’Argentine et de Bolivie et des fictions avec de superbes personnages de femmes.

Mais aussi, sur différentes thématiques du monde rural, des documentaires qui interpellent, d’autres porteurs d’espoir et des drames poignants.

Les élèves du secteur ne sont pas oubliés. Quatre films leur sont offerts.

Et comme chaque année, des invités, des échanges, des débats… Huit réalisateurs seront présents pour accompagner leur film.

Le programme

Mercredi 6 novembre

  • 20h30 : Violaine Labrusse et Gilbert Loreaux présenteront « J’ai même rencontré des paysans heureux », leur documentaire sur un paysan bressan qui a décidé, il y a 3 ans, de passer au bio dans sa ferme familiale.
    Puis Jean-Pierre Vedel accompagnera « Femmes de la terre », un portrait de fermières de l’Aveyron qui est un bel hommage aux femmes de la campagne.

Jeudi 7 novembre

  • 9h30 : « Les nouvelles aventures de Ferda la fourmi », un délicieux film d’animation tchèque sera offert aux enfants des écoles maternelles.
  • 14h : pour les élèves de cycle 3 des écoles élémentaires, « La ferme des animaux », une fable politique adaptée du roman de George Orwell.
  • 20h30 : « La ferme d’Emilie », un documentaire de Nathalie Lay qui raconte le combat d’Emilie Jeannin, une éleveuse engagée pour faire démarrer une expérimentation de camion abattoir mobile. La réalisatrice et l’éleveuse seront présentes pour échanger avec les spectateurs.
  • 21h30 : « Les bergers du futur », un documentaire de Lionel Roux donne à voir des jeunes qui s’engagent dans une formation de bergers salariés transhumants et découvrent ce métier.

Vendredi 8 novembre

  • 9h30 : avec « Dans les bois », un documentaire hors norme fascinant, les élèves de cycle 2 des écoles élémentaires vont découvrir la vie des animaux dans des forêts ancestrales.
  • 14h : « Adama », un film d’animation original, qui raconte l’odyssée d’un jeune garçon africain jusqu’aux tranchées de Verdun en 1916, est offert aux élèves des collèges Jacques Prévert et Le Revard.
  • 17h30 : « Viendra le feu », une fiction envoûtante d’Olivier Laxe se déroule dans les montagnes galiciennes.
  • 20h30 : « Le temps des forêts », un documentaire de François-Xavier Drouet sur la malforestation donne la parole aux acteurs de la sylviculture industrielle mais aussi aux défenseurs d’alternatives aux méthodes intensives. Gaspard d’Allens, auteur de « Main basse sur nos forêts » et André Collas, ingénieur ONF retraité et adhérent FNE-Savoie débattront avec les spectateurs après la projection.

Samedi 9 novembre

  • 10h30 : « Sibel », un drame de Çagla Zencirci et Guillaume Giovanetti met en scène une jeune femme en rébellion contre une société patriarcale dans un village montagnard turc isolé où existe une langue sifflée.
  • 14h30 : « Paysan », un court métrage de Sylvain Renou sur un éleveur normand et sur un producteur ivoirien de cacao et d’huile de palme, qui ont tous deux choisi de suivre leurs convictions.
    Puis, Nicolas Ploumpidis accompagnera « Le pays aux pieds d’argile », son superbe documentaire sur les marais salants de Guérande et les paludiers qui y travaillent. Alexandre Berger, le co-producteur du film et Pascal Donini, un paludier de Batz-sur-Mer participeront aussi aux échanges.
  • 17h : « Mjolk, la guerre du lait » raconte le combat d’une fermière islandaise contre une coopérative mafieuse.
  • 20h30 : « Ni les femmes ni la terre ! », un documentaire de Marine Allard, Lucie Assemat et Coline Dhaussy sur les luttes de femmes courageuses d’Argentine et de Bolivie contre les violences machistes et pour préserver leurs territoires et leurs communautés. Marine Allard et Lucie Assemat, deux des réalisatrices débattront avec les spectateurs après la projection.

Dimanche 10 novembre

  • 9h30 : « Sans toit ni loi » permettra de retrouver le regard singulier d’Agnès Varda et de lui rendre hommage. Daniel Frison, un professeur de cinéma passionnant évoquera l’œuvre et le style de la cinéaste et situera le film dans son parcours.
  • 14h30 : « Green boys », un film d’Ariane Doublet sur la belle amitié qui naît pendant un été entre Alhassane, un jeune migrant guinéen de 17 ans accueilli dans un petit village normand et Louka, un jeune villageois de 13 ans. La réalisatrice sera présente. Dans le cadre de notre partenariat avec le festival Migrant’Scène en Savoie, Adrien Costaz de l’ADDCAES participera aussi à l’échange.
  • 17h : « Sami, une jeunesse en Laponie », un drame d’Amanda Kernell raconte la bouleversante histoire d’une émancipation et évoque le racisme et le colonialisme suédois des années 30.
  • 20h30 : « Au nom de la terre », le film d’Edouard Bergeon retrace le drame d’un agriculteur qui voit les dettes s’accumuler au fil des ans et qui s’épuise au travail.
    Le réseau Solidarité Paysans des Pays de Savoie qui accompagne des agriculteurs en difficulté échangera avec les spectateurs après la projection.

Lundi 11 novembre

  • 14h30 : « Petite forêt », un film de Yim Soon-rye raconte l’histoire d’une jeune fille qui quitte la grande ville et revient dans sa campagne natale pour se ressourcer. Le film sera accompagné par Christophe Boula, son distributeur.
  • 17h30 : le festival se terminera avec « Le grand bal », le documentaire de Laetitia Carton qui entraîne dans le joyeux tourbillon d’un festival estival rassemblant des danseurs de tous âges et tous milieux.
    Après la projection, des musiciens du groupe local « La Gigouillette » animeront un mini bal folk.

Soirée organisée en partenariat avec la 9ème édition du Festival des Empreintes sonores organisé par Terres d’empreintes, une association culturelle active sur l’ensemble des Savoie, et qui travaille sur le patrimoine musical et sonore des Alpes et d'ailleurs.

Le festival accueillera des réalisateurs

Le festival de La Biolle Cinéma et ruralité est l’occasion de rencontrer dans une ambiance sympathique et conviviale des professionnels du cinéma (réalisateurs, acteurs, techniciens, critiques…) et des acteurs et des spécialistes du monde rural.

Pour sa 35ème édition, du 6 au 11 novembre, de nombreux invités sont attendus.

Violaine Labrusse et Gilbert Loreaux accompagneront « J’ai même rencontré des paysans heureux », leur documentairesur un paysan bressan passé en bio.

Jean-Pierre Vedel présentera son documentaire « Femmes de la terre », où des agricultrices de l’Aveyron se racontent.

Nathalie Lay, la réalisatrice de « La ferme d’Emilie » qui raconte le combat d’Emilie Jeannin pour créer un camion abattoir mobile sera présente après la projection ainsi qu’Emilie, l’éleveuse du film.

Nicolas Ploumpidis, l’auteur et réalisateur du documentaire « Le pays aux pieds d’argile » présentera son film sur les marais salants de Guérande menacés par la montée des eaux.

Marine Allard et Lucie Assemat accompagneront « Ni les femmes ni la terre ! », qu’elles ont réalisé avec Coline Dhaussy. Un film sur des femmes d’Argentine et de Bolivie pour qui le droit du corps et le droit à la terre est une même lutte.

Ariane Doublet présentera son documentaire « Green boys » qui évoque l’amitié à la campagne entre un migrant guinéen de 17 ans et un jeune normand de 13 ans.

Gaspard d’Allens, l’auteur de « Main basse sur nos forêts » accompagnera le documentaire « Le temps des forêts ».

André Collas, un ingénieur ONF retraité et adhérent FNE-Savoie participera également au débat après le film.

Alexandre Berger, le co-producteur du documentaire « Le pays aux pieds d’argile » pourra expliquer comment il produit ses films.

Après la projection de « Le pays aux pieds d’argile », Pascal Donini, un paludier indépendant de Batz-sur-Mer pourra parler de son travail.

Christophe Boula, le distributeur de « Petite forêt » accompagnera sa projection.

Daniel Frison, professeur de cinéma, cinéphile passionné et passionnant évoquera l’œuvre et le style d’Agnès Varda et situera « Sans toit ni loi » dans son parcours.

Après la projection de « Green boys », dans le cadre de notre partenariat avec le festival Migrant’Scène en Savoie qui propose des événements culturels et des échanges sur les questions de migration, Adrien Costaz de l’ADDCAES participera au débat.

Après la projection d’ « Au nom de la terre », le réseau Solidarité Paysans des Pays de Savoie qui accompagne des agriculteurs en difficulté échangera avec les spectateurs.

Les musiciens de La Gigouillette animeront un mini bal folk après « Le grand bal ».

Des dessins au fusain d’Edith Théoleyre seront exposés pendant toute la durée du festival, dans le hall d’entrée de l’Ebène.

Salle de L'Ébène
492 rue de l'Ébèbe
73410 La Biolle
Tous les évènements Salle de L'Ébène

Autres actualités locales

Impro Horror Story : Madness
06/11/2019

Impro Horror Story : Madness

Le terme de folie est, aujourd’hui, rentré dans les mœurs au travers de banales expressions : « Mais t’es fou ? », « Faut être fou pour faire ça », « Quelle folle furieuse ! »… Mais vous êtes vous [...]
Fête du Croëson à Boussy
06/11/2019

Fête du Croëson à Boussy