Interview de September Again

Musique

Interview de September Again

Article du 03/06/2020

September Again mélange des essences de trip-hop, de stoner, de post rock, et d’électro, pour trouver une structure, un sens, une vibration commune, et les libérer dans une musique rock épidermique puissante et atmosphérique. Le quatuor annécien alterne riffs abrupts et sons cristallins, boucles électro hypnotiques, vagues denses et ambiances aériennes aux couleurs saturées.

Projet couvé depuis 2012, années de complicité, de complexité, de recherches, de marrades, pendant lesquelles le trio harmonique – John / PM / Loïc - teste ses compositions, casse ses structures, ses zones de confort. Durant cette période, l'alternance de différents batteurs au sein du groupe lui apportera de la richesse et de la solidité lors de ses passages sur scène. September Again est né officiellement en septembre 2015, année de rencontre de son batteur Pierre-Olivier. Mêlant groove et puissance, l'alchimie est évidente, spontanée. Le line up est alors figé.

En 2016, sort le premier clip « Superstitions » suivi du single « Falls », annonciateur du premier album du groupe

Début 2017 sort « Insomniac », premier LP de 12 titres : https://septemberagain.bandcamp.com Cet album représente l’aboutissement de ces 5 années de recherches, d’exploration, et de façonnage de l'identité du groupe. Refermée par le clip du morceau « In vitro », cette période a réellement écrit l’histoire humaine du groupe, et la rencontre avec des gens de tous horizons confortant le groupe annécien dans sa forte identité musicale et scénique.

Pour les 4 membres du groupe, un extrait de chronique de Raphaël Duprez - Indiemusic.fr – renvoie particulièrement à ce que leur musique tente de véhiculer : «

Soufflant le chaud et le froid avec une dévotion complète pour ses compositions, le groupe se montre obsessionnel dans ses intentions, alternant moments apaisés et faussement conciliants, avec des tourments diaboliques et à la frénésie communicative. September Again délivre un disque à la progression inexorable, entrecoupé de douceurs fraîches et glacées se métamorphosant en lave incandescente pour mieux valoriser un langage à la fois furieux, destructeur et radicalement humain dans ses mouvements d’humeur » A l’instar d’indiemusic.fr, de nombreuses chroniques ont encensé Insomniac à sa sortie, et reconnu la qualité artistique, la profondeur, et le perfectionnisme de ses musiciens : vacarm.net, lordsofrock.fr, Ahasversus – Métaux en tout genres, spirit of rock... et d’autres... Après 2 ans de concerts, de rencontres et de scènes marquantes comme le Gibbus à Paris, l’Ampérage de Grenoble, le Monster Rock à Fréjus, l’envie de composer, d’avoir encore plein de choses à dire reprend le dessus. La reprise du tube rap « Gangsta Paradise », que le groupe s’est autorisé à revisiter, leur permet de jouer désormais avec leur façon d’appréhender et de s’approprier la musique, en y apportant leur propre touche d’émotion :

La décision de figer 4, puis 5 compositions a abouti finalement à l'enregistrement d’un album entier, orienté naturellement vers le studio "Artmusic". Celui-ci, ayant initialement œuvré sur le premier album Insomniac, a une nouvelle fois pu délivrer son approche du son, se rapprochant au mieux de ce que le groupe voulait faire ressentir.

Une composition dans l’urgence du moment qui se ressent sur ce nouvel album, plus direct, plus varié, plus lumineux.

Ces 10 pistes traduisent la volonté du groupe de s’affranchir un peu plus encore des influences pour continuer à créer leur identité propre. `
Le clip de « Circles », premier extrait de l’album annonce ce virage vers plus de clarté, tout en restant dans une mélancolie assumée et une direction artistique cohérente et affirmée.

sa-fromnothingtonowhere-hd-202006« From Nothing to Nowhere », album mélancolique et rageur de 10 titres, parfois brutaux, parfois progressifs, moins expérimentaux que ceux d’Insomniac mais explorant plus d’émotions.

Il se veut une suite logique de celui-ci, et un regard du groupe sur la trajectoire du monde, dénuée de sens, et sur les incapacités à constater les failles, et leurs solutions :

Le paradoxe des rapports humains, leurs richesses, leurs failles, l’espoir invisible d’un monde meilleur, caché derrière le verre infranchissable et incassable des écrans et des masques à porter.

Il sort en cette année 2020...

Autres actualités locales

Interview de Kamaleon
17/09/2020

Interview de Kamaleon

Kamaleon était l'invité du Wake Up avec Valentin, il est venu nous parler de son parcours en tant que Producteur-Compositeur-Interprête et du lancement de son nouveau titre que vous retrouvez sur Radio FMR "Dime Poque Te Vas" en duo avec Lyana.
Réouverture du Happy Diner
17/09/2020

Réouverture du Happy Diner

Jérôme Mellon propriétaire d'Happy Diner et du Jerry's Bar à Rumilly est venu nous parler de la réouverture du Restaurant et du Bar depuis le 2 juin.
Fête foraine 2020 de Rumilly
du 16/09 au 23/09/2020

Fête foraine 2020 de Rumilly

du 16/09 au 23/09/2020
Cette année, en raison des mesures sanitaires, les dates de la fête foraine et les accès aux manèges ont été modifiés. Suite à des réunions de concertation entre le Maire, les services municipaux et [...]
Nouveaux horaires du Maracaïbo
Aujourd'hui

Nouveaux horaires du Maracaïbo

Aujourd'hui
Le Maracaibo change de format et d’horaires et devient un BAR AMBIANCE. Vous pouvez accéder à la deuxième salle à l'étage qui a été entièrement réaménagée et repensée afin de [...]